SOCIAL MEDIA

Love List

dimanche 30 juillet 2017

ETRE TEMOINS : CONFIDENCES




Article que j'avais vraiment envie de vous écrire depuis plusieurs mois mais j'ai laissé le temps passé pour qu'il ait encore plus de sens. Aujourd'hui, donc une semaine après le mariage de mon frère et de ma belle sœur,  je pense que c'est le bon moment, je vais pouvoir vous détailler toutes les émotions et les stades par lesquels nous passons en temps que "témoins de mariage". Vous avez peut être été témoins, vous l'êtes cet été ou vous le serez peut être un jour ou pas. J'ai choisi de vous le décrire en cinq étapes, les plus importantes selon moi.


L'annonce

Remontons le temps, à l'annonce, ce moment ou ce proche vous demande si "Vous voulez bien être sa témoin?" Alors là c'est un peu le feu d'artifice dans ton corps, l’euphorie, tu te sens essentielle, aimée, indispensable et tellement reconnaissante. Reconnaissante tu l'aies toujours, même à quelques jours du mariage mais par contre le feu d'artifice dans ton corps n'est pas tout à fait pour les mêmes raisons, on y reviendra. Le couple te choisit toi, comme témoin de leur union, une place sur le podium, si ta pote ne t'a jamais dit à quel point tu comptes pour elle ou si tu te demandais si ton frangin préférait ses potes à toi mdr et bien là, extase, tu as la place de témoin, tu vas pouvoir te la raconter pendant les 10 prochains jours parce que putain tu es trop fière! Je vous dis ça car mon frangin me dit rarement qu'il m'aime, il arrive parfois à me le montrer mais c'est pas ouf mdr et là, ben là c'était wahouuuuu double euphorie!


Les préparatifs

Ce moment où tu kiff ta vie, parce que tu es dans les confidences, le choix de la robe, ou du costume, le choix de la déco, les astuces, les bons plans, la planification, toutes les idées sont bonnes à prendre car tout doit être parfait, pas de stress, la date est encore loin.
C'est une des périodes  que j'ai préféré, nous nous réunissions chaque jeudi pour discuter, avancer, faire des ateliers, j'ai adoré ces moments en famille! Il y a ce moment aussi où tu dois rassembler tous tes papiers pour que ton rôle de témoin prenne tout son sens, c'est un moment important et amusant que de réunir les quatre témoins pour remplir ce petit livret, c'est la première étape officielle, c'est noté tu seras témoin! Dans le fond c'est ce qui a duré le plus longtemps et c'est le plus petit paragraphe ... mdr

La dernière semaine

Le feu d'artifice dans ton corps je vous avais dis qu'on y reviendrait, et bien voilà, nous y sommes, le jour que tu prépares avec les futurs mariés, depuis un an ou presque, est dans une semaine, tous ces rendez vous que tu as calé, parfois oublié (mais on va vite te les rappeler). D'ailleurs si je devais me marier un jour, je prévoirais un créneau très important d'imprévus la dernière semaine. Oui, parce que même si tu crois avoir pensé à tout ou presque, dis toi qu'il y aura TOUJOURS des choses auxquelles tu n'auras pas pensé, des changements, des trucs imprévus quoi, aussi minimes qu'ils soient, il te feront chier et te prendront du temps! Cette dernière semaine ce n'est pas franchement le meilleur moment, pas sur que ce soit le pire mais c'est quand même une semaine très intensive, avec des tensions de tous les cotés parce que tout le monde veut que ce soit une journée parfaite, chacun pense à ses missions en espérant n'avoir rien oublié ... 

Toi en tant que témoin, tu auras surement des surprises à peaufiner ou voire même à préparer ... Pour ma part, une de mes missions était le diaporama, que j'avais commencé à anticiper en avril, à commencer par réclamer des photos, et bien sachez que rien ne sert de trop anticiper non plus car dans la tête des gens il ont le temps, résultat je n'ai eu que les photos ou vidéos deux semaines avant et forcément j'ai passé plusieurs nuits à assembler ce diapo car la dernière semaine ce n'est pas franchement le moment où tu as le plus de temps n'es ce pas ?!


Le jour J

J'aimerai vous raconter ce moment où le réveil n'avait pas encore sonné et où j'avais déjà les yeux grands ouverts, partagé entre le fait qu'il fallait que je dorme car la nuit prochaine serait courte et l'excitation de la journée de ouf qui m'attendait. Conclusion je me suis levée car je voulais profiter de cette merveilleuse journée. 

Mon frère est venu me chercher à 10 heures avec mon petit neveu, m'a emmené chez le coiffeur pendant qu'il a été chez le barbier, ma nièce m'a rejoint chez Shine, la journée commençait. Direction ensuite le fleuriste, récupérer quelques accessoires et le midi nous avons mangé tous ensemble, rapidement avant que mon appartement ressemble à une gigantesque cabine d'essayage ou un pressing au choix. Des vêtements pendus partout même sur les lampadaires. Ma belle sœur s'est préparé de son côté, avec sa famille et ses témoins, comme le veut la tradition.

Ce moment je ne l'oublierai jamais, mon frère, mon petit neveu, ma petite nièce, ma sœur, doudou & moi nous nous sommes douchés, habillés, à s'arranger chacun les petits détails, ce moment où mon frère est parti de l'appartement en marié! J'ai envie de chialer rien qu'à vous raconter tout ça et je ne suis pas au bout de mes peines mdr! La mairie, l'arrivée, tu essayes de profiter de chaque instant mais en réalité ça passe à une vitesse tu aimerais pouvoir appuyer sur pause ... Signatures, ils sont mariés, et tu es témoin, c'est déjà fait! Cortège (interminable mdr) et en route vers le domaine. 

A ce moment là, je suis en stress, les mariés ont choisi de faire une cérémonie laïque et ne savaient pas qui allait l'animer, moi je savais, je devenais officiante de cérémonie laïque pour l'occasion et cela faisait des mois que je préparais les textes, avec l'aide de ma sœur, le stress était à son maximum, je devais parler devant 200 personnes! La veille en installant les chaises, je me disais, à bon ben ça va en fait 200 chaises, ouais ouais, sauf que quand ces dernières sont occupées ça ne fait pas franchement le même effet ! Flippe totale, mais j'ai rempli ma mission, il était prévu que je me déguise, j'ai réussi, à la fin de la cérémonie, j'étais trop trop fière de moi! 

Je me souviens de cette amie qui me disait la dernière semaine, (celle où le stress s'empare de toi, ou tu es en colère, avant tout contre toi même, de peur de ne pas y arriver)" tu verras Lauriane après tu seras fière" , et bien on était à ce moment là, je venais d'accomplir une de mes missions et c'était exactement ça, j'étais FIÈRE! A partir de ce moment tout s'est accéléré, le vin d'honneur, le repas (entre les réglages pour la vidéo, les photos que je voulais prendre et les imprévues mdr) tu ne profites pas vraiment du repas et pourtant le peu que j'ai mangé c'était trop bon !! Compte tenu de la journée de la veille et de la semaine qui a précédé je pensais vraiment m'éteindre rapidement, mais je ne sais pas franchement ce qui te tient à ce moment la, tu n'as pas envie d'en perdre une miette et j'ai tenu jusqu'à 8 heures du matin, imprévisible! La journée est finie mais tu es encore dans le truc donc l'après coup n'est pas là, ni même le lendemain puisque vu que tu ne t'es pas couché ou peu, et bien tu n'as pas réellement l'impression que c'est le lendemain mdr 



Le lendemain ou surlendemain

Ok donc là je me prépare à pleurer. J'ai été voir les jeunes mariés, hier, et leurs paroles ont été "putain la nostalgie ! " tout est résumé, c'est ce sentiment là qui s'empare de toi le lundi matin, je me suis réveillée, seule chez moi (j'avais posé ma journée) et j'ai rien trouvé de mieux à faire que de pleurer, j'étais pas triste (quoi que) mais c'est surtout la pression qui retombée. J'étais, moi aussi, nostalgique, tout est passé si vite. Tout le monde vous le dit avant, tu vas voir ça passe à une vitesse et toi encore dans les préparatifs, tu n'y crois pas, plusieurs mois de préparation, ça ne va pas passer vite, et pourtant si, je vous assure que c'est terrible. Le lendemain, j'avais envie de remonter le temps et de revenir à ces moments de stress en famille, tous soudés, et pouvoir revivre ça. Une semaine après le mariage et bien voilà j'ai repris du service sur le blog mais en réalité tu as tellement été occupé par ce mariage les 3 dernières semaines que tu as cette sensation qu'il te manque un truc dans ta vie...

MERCI

J'aimerais clôturer cet article par un grand merci, avant toute chose, à mon frère et ma belle sœur qui m'ont choisi comme témoin, et qui m'ont fait confiance, beaucoup confiance pour beaucoup de choses, je me suis investie à 300% dans leur mariage car je suis une personne entière, soit je ne fais pas, soit je me donne à fond, c'est comme ça, c'est mon tempérament et pas sûr que je trouve un juste milieu un jour. Bref, aujourd'hui je suis fière. Lors de la cérémonie laïque, ma belle sœur a dit des mots qui m'ont beaucoup touché, je tiens vraiment à leur dire un grand merci. La dernière semaine a été agitée par quelques tensions, aussi minimes qu'elles soient mais c'est simplement parce que la pression était à son maximum. Aujourd'hui je veux juste leur dire que je les aimes et que je leur souhaite tout le bonheur du monde. Avoir été témoin de cet union a été un des plus beaux cadeaux, le deuxième, sauf que ce n'était pas le jour de mon anniversaire cette fois. 

Deuxième merci, aux gens et ils se reconnaîtront, qui m'ont soutenu les trois dernières semaines, où j'avoue, j'étais pleine de stress et de doutes, j'ai été chiante, stressée, et j'ai refusé toute invitation par peur de manquer de temps. Et pourtant, heureusement que certains ont persévéré, parce que oui ce n'est pas parce que j'ai été chiante (et que je le suis tjrs ^^), que je n'ai pas besoin de mes amis et de leurs mots pour me détendre, alors MERCI VOUS!

Je termine cet article avec quelques photos et beaucoup de larmes, c'était un merveilleux 22 juillet 2017 ! 

PS: Les chaussures ne sont pas celles des photos mais pour celles qui ont suivi mes mésaventures, je ne les ai reçu que la veille du mariage.

LES CHAUSSURES RETARDATAIRES














3 commentaires :

  1. Très bel article...tu as plus que rempli le contrat...bravo ...et pour le sentiment de nostalgie c est pareil pour nous...bisous ma belle

    RépondreSupprimer
  2. Merci Lauriane pour ces mots... J'ai aussi ressenti cette nostalgie, ça fait tout drôle. Gros bisous. Betty

    RépondreSupprimer