Porto horloge gare sao bento


Ce soir est un de ces soirs où j'ai envie d'écrire, de vous écrire, j'ai la certitude que de taper ça ici me libérera un peu l'esprit et qu'après je me sentirai mieux. 

Vous savez je suis dans une de ces grosses "looses" du dimanche soir... Donc autant vous prévenir que ce qui va suivre n'est pas la "Lauriane" des meilleurs jours ...

Sachez qu'en commençant cet article je ne sais pas du tout quel titre il portera, je suis dans mon lit, il est 21 heures et j'écoute du diam's (pas rassurant déjà n'es-ce pas). 

Ce qui, bien évidemment, me ramène à cette période que je veux oublier mais en même temps à laquelle je me rattache tellement.... C'est peut être incompréhensible pour vous ce que je vous raconte mais comme vous le savez (ou peut être pas d'ailleurs) j'ai perdu un être cher à mes yeux lorsque j'avais 11 ans, à cet âge vous ne comprenez pas forcement ce qui vous attend mais croyez moi la période de l'adolescence n'a pas été la meilleure de ma vie.

Ce qui est étrange c'est qu'aujourd'hui j'ai 26 ans, cela fait maintenant 15 ans (je viens à l'instant de trouver mon titre) et si pendant longtemps j'ai voulu que le temps passe pour que la douleur s'atténue, (ou pas d'ailleurs) et bien aujourd'hui j'aurai envie que le temps s'arrête... 

Les années passent et vous vous rattachez à des souvenirs pour avancer, ces souvenirs deviennent de moins en moins clairs avec le temps, vous commencez par oublier des détails et puis un jour vous vous rendez compte que vous en avez même oublié sa voix...  C'est dur ! Mais c'est encore plus dur de l'admettre je crois. Heureusement vous avez des photos mais elles ne parlent pas, car à l'époque l'Iphone était encore loin, et le 3310 ne détenait pas se "pouvoir" de vidéos.

Vous avez l'impression que la douleur est la même, même après plusieurs années, mais finalement en vous retournant vous avez parcouru bien du chemin depuis ... Un chemin qui vous éloigne de ces souvenirs, un chemin que vous avez du mal à accepter. Alors pour affronter ce temps qui passe, cette année je me suis fait tatouer, comme si j'avais besoin de me marquer la peau pour être sûre de ne jamais oublier ... alors qu'au fond je sais que je ne l'oublierai jamais mais j'avais sûrement besoin de l'avoir gravé dans la peau ...pour toujours !!!

Cette article n'est pas habituel (et heureusement d'ailleurs) mais je sais que vous allez réagir et peut être que je ne suis pas seule ...

"Tu me manques mais les gens le savent pas ... alors je dis que j'ai une poussière dans l'oeil <3"

Merci d'avoir pris le temps de me lire ... Je vous aimes !